10% des voitures d'occasion afficheraient un faux kilométrage
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
10% des voitures d’occasion afficheraient un faux kilométrage
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  06/01/2020 11:17
10% des voitures d'occasion afficheraient un faux kilométrage

Ce qui représenterait environ 600 000 ventes chaque année…

Compteur menteur. L’une de vos bonnes résolutions en cette année est d’acheter une voiture d’occasion ? Méfiez-vous, les arnaques au compteur augmentent. Comme l’indique Fabien Cohen-Solal, fondateur d’Autorigin, au Parisien, « au moins 10% des voitures vendues chaque année n’affichent pas le vrai kilométrage. Ce qui représente 600 000 véhicules. » Un problème d’autant plus important que le marché de l’occasion est en forte hausse (+3,4% par rapport à 2018) et représente environ 6 millions de ventes par an. À titre de comparaison, en 2019, il s’est vendu 2,61 voitures d’occasion pour une neuve.

Origines contrôlées. Trafiquer un compteur de voiture est un jeu d’enfant. Il suffit d’utiliser un boîtier que l’on trouve sans problème sur internet pour 150 euros. Comment prévenir plutôt que guérir ? Consulter le certificat d’origine du véhicule est un début. C’est possible sur Histovec, cette plateforme mise à disposition par le ministère de l’Intérieur donne accès à l’historique administratif du véhicule : nombre de propriétaires, dommages, réparations, date de première mise en circulation, situation administrative (opposition, vol)… Tout est accessible, même le kilométrage relevé lors du dernier contrôle technique. Un bon outil pour s’éviter de gros problèmes potentiels.

Quelques conseils. Histovec n’est qu’un des bons réflexes à adopter lors de l’achat d’un véhicule d’occasion. Bien que ça semble être du bon sens, le plus important est d’essayer et inspecter le véhicule (direction, freinage, amortisseurs, moteur). Tout aussi crucial : obtenir un contrôle technique de moins de six mois ainsi que le carnet d’entretien. Sans oublier d’autres documents nécessaires à la vente comme l’identité du vendeur, le certificat d’immatriculation, le certificat de situation administrative (certificat de non-gage) ou le certificat de cession rempli par les deux parties.

Aussi, il est toujours préférable d’utiliser des plateformes sécurisées pour le paiement comme Obvy, Paycar ou Le Bon Coin. Si malgré toutes ces précautions, vous êtes victime d’un vice caché, sachez que l’acheteur dispose d’un délai de deux ans pour prouver que le défaut était déjà présent (et non déclaré) au moment de la vente afin d’obtenir un remboursement.

achats astuce occasion voiture

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !