Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Ils ont construit une maison en 24h grâce à une imprimante 3D

    Une startup russe a réussi la performance de construire une maison entière d’un seul bloc, en 24 heures et en pleine neige, avec une méga imprimante 3D. But de la démonstration : limiter les coûts et offrir un toit aux propriétaires pour moins de 10 000 dollars.

    « Oh non ! Y’a plus de béton dans l’imprimante, il faut racheter une cartouche ! » C’est peut-être bientôt ce qu’on entendra sur les chantiers de construction. C’est en tout cas la vision de la startup russe Apis Cor qui vient de réussir l’exploit de construire une maison habitable en moins de 24h grâce à la star des chantiers de demain : une imprimante 3D géante.

    Elle est déjà 70% moins cher que les autres maisons de taille similaire.

    Sur place et d’un seul bloc. Si la technique de l’impression 3D a déjà été utilisée dans ce type de constructions, la différence tient ici au fait que le bâtiment a été imprimé en une seule fois et non pas pièce par pièce. Cela réduit fortement les coûts, notamment en matière de transport, car la maison a ainsi pu être construite directement à l’emplacement prévu : il a suffit à l’entreprise russe de transporter l’imprimante 3D sur place. Elle s’est ensuite occupée seule de construire les fondations et les murs du bâtiment.

    Accroche-toi à la fenêtre, j’enlève les murs. Si l’on en croit Apis Cor, les éléments les plus coûteux d’une construction sont ceux qui n’ont pas pu être imprimés : les fenêtres, la porte, le toit et le sol représentent 6000$ sur les 10 000$ qu’a coûté la maison. Ainsi, une version « imprimable » de ces composants réduiraient encore drastiquement le prix total d’un tel édifice, déjà 70% moins cher que les autres maisons de taille similaire.

    Aujourd’hui la Terre, demain l’espace. La construction s’est faite par une température de -35°C, démontrant la fiabilité de la méthode. Le but de l’entreprise était de prouver que l’impression 3D pourrait être utilisée à grande échelle dès demain pour de grandes réalisations. La Sibérie n’était qu’un bac à sable et Apis Cor a déjà annoncé ses intentions : le prochain terrain de jeu pourrait être bien être Mars.

    Apis cor maison

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.