Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    La librairie où l’on peut tout emprunter (même une perceuse)

    Née dans le sud de Londres en 2014, Library of Things propose à ses membres d’emprunter des objets plutôt que de les acheter. Une bonne manière de lutter contre la surconsommation.

    À Londres, l’association Library of Things (à traduire par « chosothèque ») a sauvé plus d’un week-end. Logée au fond d’un container recyclé, l’asso possède des règles simples : les membres peuvent emprunter jusqu’à cinq objets pendant sept jours et ils peuvent s’assurer de la disponibilité des objets grâce au catalogue en ligne. L’emprunt se fait en échange d’une modique somme qui varie selon l’objet entre £0.50 and £15 (soit plus ou moins 10€).

    Kiloutou pour tous. Au catalogue, on trouve tout ce qui est cruellement indispensable, mais occasionnellement : une scie circulaire, un appareil à raclette, une hache, une machine à karaoké, un cerf-volant, un vidéo-projecteur, des raquettes de tennis, des bagages cabines, du matériel de camping. Library of Things facilite la vie en donnant accès à tout ce qu’on ne peut pas acheter pour un usage trop rare, ou dont on ne souhaite pas s’encombrer.

    Pour étendre encore les valeurs d’ouverture et de créativité, Library Of Things propose des ateliers où les membres de la communauté partagent leurs compétences et connaissances entre eux. Enfin, tant que le Brexit n’a pas bouché le tunnel, vous pouvez évidemment leur apporter tout objet que vous auriez en double ou dont vous ne vous servez plus. Allons, soyons honnête, vous ne vous resservirez jamais de votre décolleuse à papier-peint…

    Le site de la Library of Things

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.