On a enfin trouvé un avion 100% électrique
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
On a enfin trouvé un avion 100% électrique
Joseph de Carme |  03.03.2017
On a enfin trouvé un avion 100% électrique

En matière d’aviation, l’électrique n’a pas vraiment le vent en poupe, mais le programme E-Fan d’Airbus fait office de grand espoir avec une consommation électrique estimée à 2€ par heure de vol. Alors, c’est pour bientôt ? Presque.

Juillet 2015, un drôle de coucou décollait de l’aéroport de Lydd en Angleterre. Après un vol à une vitesse moyenne de 140 km/h de moyenne, cet avion électrique atterrissait 41 minutes plus tard à Calais. Baptisé E-Fan, ce prototype du constructeur français Airbus entrait dans l’histoire en étant le premier à traverser la Manche avec des moteurs 100% électriques. Vous avez dit « moteur » ? Alors, action.

L’avion qui se sent pousser des ailes. Au-delà du clin d’œil à Louis Blériot, 106 ans après son premier vol, Airbus réalisait une sacrée prouesse avec son prototype. Depuis ce succès, le constructeur travaille pour passer la seconde en commercialisant deux engins.

« L’objectif, c’est de faire voler dans vingt ans un avion de ligne 100% électrique avec 100 places. » (Marwan Lahoud, Airbus)

D’un côté, il y a l’E-Fan 2.0, un biplace qu’on a déjà vu du côté du salon du Bourget il y a un an et demi. Si les nouvelles filtrent au compte-gouttes, on parle d’un premier vol en cette fin d’année 2017, puis d’une commercialisation l’année prochaine pour ce zinc qui bénéficiera d’une heure et quart d’autonomie, et dont le coût de la consommation d’électricité est estimé à deux euros par heure de vol. Bluffant !

De l’autre, il y a un quadriplace, baptisé – on vous le donne en mille – E-Fan 4.0, avec un moteur hybride, plutôt prévu pour 2019. Surtout, avec celui-ci, Airbus entend explorer à fond les possibilités de ce mode de consommation d’énergie alternative. L’E-Fan 4.0 est envisagé comme une base de travail, un étalon du futur. À terme, l’idée est d’en décliner le principe pour en faire un avion régional capable de transporter une centaine de passagers. Au moment de la traversée de la Manche, Marwan Lahoud, directeur général délégué à la stratégie et au marketing du groupe Airbus ne cachait pas les ambitions du groupe : « L’objectif, c’est de faire voler dans vingt ans un avion de ligne 100% électrique avec 100 places. »

En attendant, dans le Béarn, on est déjà dans les starting-block car la région est pressentie pour accueillir l’usine de construction des machines. La réponse définitive d’Airbus est imminente et si la route est encore longue, le programme E-Fan est l’escale la plus concrète qui soit vers une industrie propre du transport aérien. Parce que, sérieusement, quitte à voyager dans des bétaillères, au moins que ce soit de l’agriculture bio !

Airbus Avion électrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire